imagepersonnesagéesUn nouveau métier : la socio esthétique

La dimension esthétique est une composante essentielle de la représentation que l’on a de soi-même et de l’estime que l’on se porte.Déjà bien étudié en psychanalyse, certaines pathologies, certaines difficultés liées au vieillissement ou à la maladie entraînent chez les personnes des modifications profondes et douloureuses en ce qui concerne l’image de soi et l’image corporelle. Cette vision de soi, par la perte de l’élan vital qu’elle génère, devient un frein au processus d’évolution. Il y a donc lieu de restaurer chez ces personnes la perception d’une image positive et gratifiante. En ce sens, les soins esthétiques peuvent être un médiateur adapté à cet objectif.

La socio-esthétique est une pratique professionnelle de soins esthétiques s’adressant à une population souffrante et fragilisée par une atteinte à leur intégrité physique (maladie, accident, vieillesse, …), psychique (alcool, toxicomanie, …), ou en détresse sociale (chômage, précarité…).

Elle s’inscrit dans les projets de soin ou de vie définis par les équipes pluridisciplinaires des établissements médico-sociaux.

Aujourd’hui, les professionnels de l’aide médicale et sociale s’accordent à reconnaître la nécessité de faire appel à des professionnels de la socio-esthétique pour assurer une prise en charge globale des personnes et permettre une véritable interdisciplinarité. 

Le but de la socio esthétique est de :

RE-VALORISER par l’écoute, la prise en charge individualisée ou de groupe pour recréer l’estime de soi

RE-DYNAMISER en rétablissant une image positive avec l’extérieur

RESTAURER en recréant du lien avec sa propre image corporelle et retrouver une identité sociale.

Au-delà du soin purement esthétique, la socio esthétique permet aussi d’optimiser la démarche thérapeutique. Le toucher, l’écoute et les soins relaxants pour le corps offrent un moment intime et privilégié. Mis en confiance, la personne reprend goût à la vie et retrouve son identité. Le soin est une vraie parenthèse de bonheur dans la maladie, la vieillesse ou la précarité.

Alors on comprendra aisément le lien entre la socio esthétique et la psychanalyse. Ces deux spécialités tout à fait complémentaires travaillent sur la restauration d’un narcissisme blessé. Seul le média change : la parole pour l’analyste, le toucher pour l’esthéticienne.

Pour consulter un psy au Vésinet : Christelle HENNEQUIN-LOEUL, 06 28 35 17  09